BrainStorm annonce les principaux résultats de l'étude de phase 3 sur la SLA de NurOwn®

17-11-2020

● Les essais cliniques n'ont pas satisfait à la signification statistique du critère d'efficacité principal.
● NurOwn® a montré une réponse au traitement cliniquement significative par rapport au placebo dans un sous-groupe prédéterminé.
● Les analyses des biomarqueurs du LCR ont confirmé que NurOwn a entraîné une augmentation statistiquement significative des facteurs neurotrophiques et une diminution des biomarqueurs neurodégénératifs et neuroinflammatoires.

NEW YORK, -- BrainStorm Cell Therapeutics Inc, l'un des principaux développeurs de thérapies à base de cellules souches adultes pour les maladies neurodégénératives, a annoncé aujourd'hui les principaux résultats de l'étude de phase 3 randomisée, en double aveugle et contrôlée par placebo, évaluant NurOwn® (cellules MSC-NTF) comme traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Les résultats de l'étude ont montré que NurOwn® était généralement bien toléré dans cette population de patients atteints de SLA à progression rapide. Bien que l'étude ait montré une amélioration numérique dans le groupe traité par rapport au placebo sur les critères d'efficacité primaires et secondaires principaux, l'étude n'a pas obtenu de résultats statistiquement significatifs.

Le principal critère d'évaluation de l'essai clinique de phase 3, une analyse des répondeurs qui évalue le pourcentage de participants ayant constaté une amélioration de 1,25 point par mois dans la pente de l'échelle ALSFRS-R (Revised Amyotrophic Lateral Sclerosis Functional Rating Scale) après le traitement, a été alimenté par une réponse supposée au traitement de 35 % sur NurOwn contre 15 % sur le placebo. Ces estimations ont été basées sur les données historiques disponibles de l'essai clinique et sur les données de la phase 2 de NurOwn. Le critère d'évaluation principal a été atteint chez 34,7 % des participants à NurOwn, contre 27,7 % pour le placebo (p=0,453). Par conséquent, l'étude a atteint les 35 % attendus du groupe de traitement NurOwn pour l'hypothèse d'efficacité, mais la réponse élevée au placebo a dépassé les réponses au placebo observées dans les études contemporaines sur la SLA. Le paramètre d'efficacité secondaire mesurant la variation moyenne du score total ALSFRS-R du début à la semaine 28 était de -5,52 avec NurOwn contre -5,88 avec le placebo, soit une différence de 0,36 (p=0,693).

Dans un sous-groupe important, prédéfini, atteint d'une maladie précoce selon le score de base ALSFRS-R ³ 35, NurOwn a montré une réponse au traitement cliniquement significative sur les critères d'évaluation primaires et secondaires importants et est resté cohérent avec nos hypothèses pré-établies à partir des données. Dans ce sous-groupe, 34,6 % des répondants ont répondu à la définition du critère principal sur NurOwn et 15,6 % sur le placebo (p=0,288), et le changement moyen du score total ALSFRS-R entre le point de départ et la semaine 28 a été de -1,77 sur NurOwn et de -3,78 sur le placebo (p=0,198), soit une amélioration de 2,01 points ALSFRS-R en faveur de NurOwn.
Les analyses des biomarqueurs du liquide céphalorachidien (LCR) ont confirmé que le traitement avec NurOwn a entraîné une augmentation statistiquement significative des facteurs neurotrophiques et une diminution des biomarqueurs neurodégénératifs et neuroinflammatoires non observés dans le groupe de traitement par placebo. Nous avons également effectué une modélisation statistique prédéfinie afin de prédire la réponse clinique avec une sensibilité et une spécificité élevées en fonction des biomarqueurs et de la fonction de la SLA et avons confirmé que les résultats du traitement NurOwn pouvaient être prédits par la fonction de base de la SLA et les principaux biomarqueurs neurodégénératifs et neuroinflammatoires du LCR.

Le Dr Merit Cudkowicz, l'un des chercheurs principaux de cette étude, et le professeur de neurologie Julianne Dorn de la Harvard Medical School, directeur du Healey Center for ALS et président du service de neurologie du Mass General Hospital ont déclaré : "Nous avons constaté une réponse cliniquement significative au NurOwn dans un groupe prédéterminé de patients (supérieure ou égale à 35 ALSFRS-R au départ). Un changement de pente de 1,25 ou plus entre le prétraitement et le post-traitement est substantiel et cliniquement significatif. Étant donné l'hétérogénéité de la SLA, il n'est pas surprenant que la mesure de l'effet du traitement puisse être influencée par la gravité de la maladie, y compris le comportement de la progression de la maladie au bas de l'échelle. Il est important de mener une enquête approfondie sur cette découverte. De plus, on a observé que NurOwn avait des effets biologiques clairement prévus, avec des changements significatifs dans les biomarqueurs pré-spécifiés de la maladie et des médicaments.

"Cet essai clinique a porté sur une population de SLA plus gravement atteinte que d'autres essais cliniques récents sur la SLA. Nous avons identifié une réponse supérieure au traitement dans un sous-groupe prédéfini de patients atteints d'une maladie moins avancée. Nous sommes en discussion active avec la FDA, qui a exprimé sa volonté et son engagement à examiner les données en priorité. La FDA va examiner les données pour voir s'il y a une façon de soutenir l'approbation", a déclaré Khaim Lebovits, directeur général de BrainStorm. "Nous tenons à exprimer nos sincères remerciements aux patients, à leurs familles et à leurs soignants, aux chercheurs et au personnel qui ont participé à cette étude, car leur dévouement et leur travail acharné ont permis de terminer l'étude dans les délais, malgré la pandémie COVID-19 en cours. Je tiens également à remercier le California Institute for Regenerative Medicine (CIRM) pour le soutien considérable qu'il a apporté à la réalisation de cette étude".

"Les résultats de cet essai clinique ont montré que le traitement de NurOwn était associé à une réponse au traitement cliniquement significative et à des effets de biomarqueurs cohérents dans les voies connues de la maladie de la SLA et que la capacité de l'essai clinique à démontrer les effets du traitement par rapport au placebo est influencée par le statut de la maladie de base, comme en témoignent la fonction de la SLA et les principaux biomarqueurs. Nous nous sommes engagés à faire avancer les discussions avec la FDA afin d'identifier les voies réglementaires qui peuvent soutenir NurOwn dans la SLA", a déclaré Ralph Kern MD MHSc, président et CMO de Brainstorm. "En plus des rendez-vous scientifiques prévus, les échantillons biologiques de cette étude seront partagés par le biais du biorépositoire NEALS afin de permettre des efforts supplémentaires de découverte scientifique.

"La constance de l'effet observé chez les patients traités par NurOwn, y compris au sein de sous-groupes prédéterminés, met en évidence un effet de traitement important dans une maladie mortelle dont les options thérapeutiques sont très limitées. La réponse au placebo observée dans cette étude est sans précédent et la capacité à démontrer le bénéfice du traitement dans ce contexte prouve la valeur clinique de NurOwn. Les changements importants dans les biomarqueurs de la neurodégénération, notamment le NfL et le MCP-1, qui permettent d'identifier les répondeurs probables avant le traitement, sont encourageants", a déclaré Stacy Lindborg, PhD, EVP et responsable de la recherche clinique mondiale. "Des analyses plus détaillées seront partagées lors de prochaines conférences scientifiques et dans des publications ultérieures. Nous sommes déterminés à apprendre le plus possible de cette étude et à travailler avec la communauté de la SLA pour promouvoir notre compréhension collective de la SLA, ce qui nous aidera à continuer à développer de nouveaux traitements pour cette maladie inexorable".

Conception de l'étude
L'étude de phase 3 NurOwn® était une étude multicentrique, contrôlée par placebo, randomisée et en double aveugle, conçue pour évaluer la sécurité et l'efficacité de NurOwn® chez 189 patients atteints de SLA. Elle a été menée dans six centres d'excellence : l'université de Californie à Irvine (Dr Namita Goyal) ; le Cedars-Sinai Medical Center (Dr Matthew Burford) ; le California Pacific Medical Center (Prof. Robert Miller) ; le Massachusetts General Hospital (Prof. Merit Cudkowicz, Dr James Berry) ; la faculté de médecine de l'université du Massachusetts (Prof. Robert Brown) et la Mayo Clinic (Prof. Anthony Windebank, Dr Nathan Staff). Les participants potentiels atteints de SLA ont été dépistés pendant une période de rodage de 18 semaines et ceux qui progressaient rapidement (définis comme des patients dont le score ALSFRS-R avait diminué d'au moins 3 points pendant la période de rodage) ont été randomisés 1:1 pour recevoir trois injections intrathécales (8 semaines entre chaque injection) de NurOwn® ou un placebo. Les participants ont été suivis pendant 28 semaines après le traitement. Les principaux paramètres de l'étude étaient des évaluations de la sécurité et une analyse de la baisse du score ALSFRS-R sur 28 semaines, la réponse étant définie comme des participants présentant une amélioration de ³ 1,25 point/mois de la pente post-traitement par rapport à la pente pré-traitement dans l'ALSFRS-R à 28 semaines après le traitement. Les critères d'évaluation secondaires comprenaient le pourcentage de patients dont la progression de la maladie s'est arrêtée ou améliorée, le changement de la ligne de base ALSFRS-R, l'analyse combinée de la fonction et de la survie, la capacité vitale lente, la survie sans trachéotomie, la survie globale et les mesures des biomarqueurs du liquide céphalorachidien.

À propos de NurOwn
La plateforme technologique NurOwn® (cellules autologues MSC-NTF) représente une approche thérapeutique prometteuse pour cibler les maladies qui sont importantes dans les maladies neurodégénératives. Les cellules MSC-NTF sont produites à partir de cellules souches mésenchymateuses autologues dérivées de la moelle osseuse (CSM) qui ont été développées et différenciées ex vivo. Les CSM sont converties en cellules CSM-FNT en les cultivant dans des conditions propriétaires qui induisent les cellules à sécréter des niveaux élevés de facteurs neurotrophiques (NTF). Les cellules MSC-NTF autologues peuvent délivrer efficacement de multiples NTF et cytokines immunomodulatrices directement sur le site de la lésion pour obtenir un effet biologique souhaité et, en fin de compte, ralentir ou stabiliser la progression de la maladie.

 

Traduction : Ligue SLA : Owen

Source : PR Newswire

15-06-2020 - BrainStorm obtient le statut de PME de l'agence européenne des médicaments
09-06-2020 - L’ALS Association et I AM ALS attribuent une subvention à BrainStorm de 500 000 $
18-02-2020 - BrainStorm et la FDA conviennent d'une voie réglementaire potentielle NurOwn®
24-01-2020 - NurOwn and the Therapy Development Process
20-11-2019 - BrainStorm annonce la publication des études cliniques de la Phase 2 NurOwn®
17-10-2019 - Essai Phase 3 de NurOwn Cell Therapy enrôle tous les 200 patients, annonce Brainstorm
02-09-2019 - Les attentes de cette étude clinique étaient de ralentir la progression de la SLA
19-08-2019 - BrainStorm annonce les résultats financiers du deuxième trimestre de 2019
01-04-2019 - BrainStorm annonce un nouveau brevet européen pour NurOwn®
23-08-2018 - BrainStorm annonce l’analyse provisoire de la safety de l’essai Phase 3
16-01-2018 - Ralph Kern, docteur en médecine, explique le progrès de la thérapie potentielle SLA NurOwn
21-09-2017 - BrainStorm commence l’essai clinique Phase 3 en SLA aux États-Unis
01-08-2017 - Traitement SLA va commencer essai clinique Phase 3 aux États-Unis
20-07-2017 - BrainStorm annonce des accords pour participer à un essai SLA de NurOwn® en Phase 3
22-02-2017 - BrainStorm demande l’approbation pour distribuer NurOwn® au Canada
20-04-2017 - BrainStorm (Israël) offre des données de Phase 2 encourageantes
19-12-2016 - Brainstorm : 2017 buts et objectifs
15-12-2016 - Analyses suggèrent un fort effet biologique pour NurOwn®
18-07-2016 - Brainstorm annonce des résultats positifs de l’étude américaine Phase 2 NurOwn®
17-11-2015 - BrainStorm annonce la recommandation positive du DSMB pour la phase 2 NurOwn®
15-10-2015 - BrainStorm annonce le traitement du dernier patient dans l’étude américaine phase 2
21-04-2015 - Les résultats de BrainStorm NurOwn étude phase 2a
05-02-2015 - Revue intérimaire des données de sécurité de l’étude NurOwn BrainStorm
06-01-2015 - BrainStorm annonce l’analyse finale de l’étude de Phase 2a SLA
09-10-2014 - BrainStorm : la dernière visite patient de l'étude Phase 2a en SLA
17-06-2014 - Le premier patient est inclût dans l’étude phase II SLA de BrainStorm
30-07-2013 - La thérapie cellulaire NurOwn de BrainStorm a reçu la désignation de médicament orphelin
17-06-2013 - BrainStorm partage de bonnes nouvelles sur l'essai de Phase IIa dans la SLA
28-05-2013 - BrainStorm présente une mise à jour sur les activités de l’étude clinique
26-03-2013 - Brainstorm présente les résultats de Phase I / II
08-02-2013 - NurOwn update
11-01-2013 - Nouvelle méthode de conservation NurOwn
30-07-2012 - BrainStorm rapporte des résultats exceptionnels d'essais cliniques intermédiaires sur la SLA
08-11-2010 - Brainstorm commencera des procès de médicaments SLA en Israël

Share